Des poches sous les yeux
  • Mémoires captives
  • Melnitz
  • Hôtel des adieux
  • La rédemption du marchand de sable
  • Le faiseur d'histoire
  • Torturez l'artiste !
  • La bonne fortune de Monsieur Ma
SlideShow Pro Module v2.0 by JT

 

 

 

 

La chronique d'un livre de poche sur le 93.6 du lundi au vendredi à 7h55, 12h55, 17h55.

 
 

                        

 

La chronique d'un livre de poche sur le 93.6 du lundi au vendredi à 7h55, 12h55, 17h55.
Parlez-en à vos yeux.

[OPÉRATION ARCHE DE NOÉ POUR AUCARD]

Vous êtes nombreux à avoir manifesté votre soutien aujourd'hui pour le festival et on vous en remercie. Bien sûr pour nous aider, le plus simple reste à ne pas demander le remboursement de sa place. Mais si vous voulez faire plus, on a aussi mis en place une caisse en ligne sur notre billetterie. Vous pouvez donner de 1€ à 2 millions si vous voulez :)

Ça se passe par là : http://billetterie.radiobeton.com/

...See More

 "Follow us on Twitter"

https://twitter.com/dpsly_beton


 

La vacation

La vacation de M Winckler, par Myrtille.

L'île

L'île de R Merle, par Clémentine.

 

A quoi sert la sociologie ?

A quoi sert la sociologie ? Sous la direction de Bernard Lahire, par Pablo.

Fairy land

Fairyland de A Abbott, par Odile.

 

La ferme des animaux

 

La ferme des animaux de G Orwell, par Maxence.

Engagez-vous !

Engagez-vous ! avec S Hessel, par Aurélie.

 

Rencontre avec Jérôme Clément

Mise à jour le Mercredi, 15 Juin 2016 17:14 Écrit par daniel Mercredi, 15 Juin 2016 16:58

jclementRencontre avec Jérôme Clément, auteur de "L'urgence culturelle" (Grasset). Le fondateur d'Arte et actuel Président de l'Alliance Française a écrit un manifeste pour le retour de la culture au cœur des préoccupations et des projets politiques. Cathy l'a interviewé à la librairie La Boîte à Livres

 


Comment je suis devenu stupide

Comment je suis devenu stupide de M Page, par Pierre.

 

L'analphabète qui savait compter

L'analphabète qui savait compter de J Jonasson, par Clément.

Un pays pour mourir

Un pays pour mourir de A Taïa, par Malo.